Sainyabuli


Province la moins accessible du LaosSainyabuli offre tout de même de belles perspectives en balades et aventures, au cœur de paysages spectaculaires. Région contrastée du Nord au Sud tant au niveau du climat que de ses sites naturels, elle sort totalement du cadre de l’itinéraire touristique classique. On passe en effet des montagnes culminant à plus de 1000m au Nord, aux étendues de plaines fluviales du Sud.

La capitale de Sainyabuli, qui porte le même nom, ne dispose guère d’attraits touristiques particuliers mais permet de se laisser aller au rythme de vie laotien. Vous pourrez toutefois contempler quelques temples et jardins agréables.

C’est donc incontestablement le reste de la province qui réserve le plus de charme. Une fabuleuse série de falaises calcaires grises, Pha Xang (falaises des éléphants) vaut le détour, ainsi que de splendides cascades au sud.

Par ailleurs, la région est réputée pour sa faune variée, comprenant des rhinocéros de Sumatra, des gaurs, des tigres, des ours noirs d’Asie, et surtout des éléphants. On peut principalement apercevoir ces pachydermes, autour de la ville de Hongsa, au Nord-Ouest de la province. On découvre alors comment ces éléphants, malheureusement en voie de disparition, participent à la charge de travail et à l’activité locale, guidés par leur mahout (cornac).

Cependant, Hongsa risque de perdre de son attraction avec les projets de construction d’une mine de lignite et d’une centrale thermique avec des conséquences désastreuses sur l’environnement au plan écologique et touristique.

Sainyabuli : visites alentours