Temples de Luang Prabang

Le Wat Xieng Thong

Il s’agit du plus important et plus somptueux temple de la cité royale. Il fut construit au bord du Mékong en 1560 sous l’ordre du Roi Setthathirat.

A l’intérieur du sanctuaire, plusieurs stupas renferment des bouddhas d’époque, mais aussi un char funéraire haut de 12m. Sur une facade, vous pourrez observer une splendide mosaïque représentant « l’arbre de vie ».

Le sim, avec sa toiture qui descend jusqu’au sol, représente parfaitement l’architecture de Luang Prabang.

A voir également, un bouddha couché exceptionnel, au sein de la chapelle rouge, et qui avait été présentée lors de l’exposition coloniale à Paris en 1931.


Le Wat May

Le toit de son sim, formé par cinq pan en bois reflète encore le pure style de la ville.

Le Pha Bang, bouddha d’or, est exposé au Wat May durant les célébrations du Bun Pi Mai Lao, nouvel an laotien.


Le Wat Visoun

Construit en 1513, le Vat Visunarat est le plus ancien temple encore en activité de Luang Prabang. Son origine remonte au XVI ème siècle. Ses fenêtres à ballustre en bois sont inspirées du célèbre Vat Phu Champassak.

A côté du Vat Visoun, se trouve le Wat Makmo (stupa de la pastèque), impressionnant stupa de pierre édifié par la femme du roi Visounarath.


Temples de Luang Prabang : visites alentours