Reste du Xieng Khouang


La région de Xieng Khouang fut terriblement marquée par la guerre secrète et on peut encore apercevoir les énormes cratères causés par les bombardements américains. Malgré cela, la région est vraiment magnifique, avec ses hautes montagnes verdoyantes, ses vallées luxuriantes et ses rizières à perte de vue. Cette province offre un climat très agréable et bénéficie d’une grande diversité ethnique car elle regroupe beaucoup de Lao Loum (lao des plaines), mais également des hmong, des Lao Tai et des Khmu.

Les intérêts touristiques autour de la ville de Phonsavanh, la capitale du Xieng Khouang, sont multiples. Outre la mystérieuse plaine des jarres, on retrouve notamment les impressionnantes chutes de Tad Kha, celles de Tad Lang, deux sources thermales et un marché Hmong.

Par ailleurs, deux grottes valent le détour. La Tham Piu reste émouvante car c’est à cet endroit que 374 villageois ont trouvé la mort lorsqu’un avion tira une roquette pendant la seconde guerre d’Indochine. Tandis que la Tham Pha, situé à proximité du lac Nong Tang et de ses falaises de calcaire, dispose d’une collection intéressante de bouddhas.

Enfin, vous pourrez découvrir le village de Muang Khoun, à 32 km de Phonsavanh et ancienne capitale de la province. Bien qu’elle fut lourdement bombardée pendant la guerre, elle a conservé certains de ses bâtiments français ainsi que et son Vat Piawat, caractérisé par son immense bouddha assis.

Reste du Xieng Khouang : visites alentours