Festivals au Laos

 

 « BOUN »

En Lao, fête se dit « Boun ».

Les fêtes laotiennes sont généralement liées aux saisons agricoles ou aux jours fériés bouddhiques et varient en fonction du calendrier lunaire ou bien des villages. Ainsi, il est difficile de les connaître à l’avance.

Au Laos, la fête a gardé tout son sens. De très nombreuses manifestations, tant profanes que religieuses, rassemblent Laotiens de toutes origines dans un même élan, une même convivialité. Les fêtes, il y en a régulièrement, tout au long de l’année et tombent presque tous les jours de pleine lune. Et c’est avec enthousiasme que les Laotiens y prennent part, laissant derrière eux tous leurs soucis. Chaque occasion de la vie, tels que naissance, mariage, enterrement, est prétexte à faire un « boun », mais demeure essentiellement à caractère religieux.

La fête est pour le Laotien un des moyens d’acquérir des mérites, ce qui est une philosophie bien sympathique.

Festivals en Janvier

• Nouvel an vietnamien et nouvel an chinois:
Nouvel an célébré surtout dans les temples chinois à Vientiane, Thakhek, Savannakhet et Paksé. Il donne lieu à des feux d’artifices et explosions de pétards entre la fin du mois de janvier et début février. A cette occasion, les administrations et banques sont fermées pendant 3 jours.

• Nouvel an international :
Jour férié officiel et principalement fêté dans les soirées privées.

• Bun Khun Khao :
Fête annuelle des moissons durant laquelle les villageois rendent hommage aux esprits de la terre qui ont permis à leurs récoltes de pousser.

De nombreuses fêtes de monastères ont lieu en janvier, notamment à l’occasion du boun Pha Vet, récitation de l’histoire de Vessanthara, roi légendaire qui fut l’avant-dernière incarnation du bouddha. Sermons et processions, danses et jeux, théâtre, alternent autour de la pagode.

 

Festivals en Février

• Boun Makha Bouça:
Cette fête commémore le premier sermon du Bouddha devant ses 1250 disciples ainsi que l’énonciation des fondements de la vie monastique.

Les bonzes se réunissent pour prêcher et les fidèles se rendent à la pagode pour leur offrir des présents et écouter leurs sermons.

Elle est célébrée principalement à Vientiane et à Vat Phou, près de Champassak.

• Le nouvel an Hmong :
C’est une fête joviale dans les villages hmong, durant laquelle les habitants revêtent leurs costumes de fêtes et fument parfois de l’opium.

 
 

Festivals en Mars

• Boun Khoun Khao
Il s’agit de la fête des récoltes.
Cette fête est célébrée dans tout le pays à différents moments du mois de mars.
 

Festivals en Avril

• Boun Lao Pimay ou fête de l’eau (Nouvel an solaire)
Seule la fête de Pimay est de définition solaire, ce qui explique qu’elle soit fixe dans le calendrier grégorien. Cette fête populaire dure plus d’une semaine, les 15, 16 et 17 avril sont donc officiellement chômés.

Elle coïncide avec le renouveau de la nature et l’apparition des premières pluies.

Elle marque le nouvel an bouddhiste et lao, et fait appel à des rites particuliers.

La vie s’arrête dans tout le pays. Des oiseaux et poissons captifs sont libérés.

C’est l’occasion d’un grand ménage dans les maisons. On danse et on s’amuse. Les fidèles aspergent d’eau lustrale les statues du Bouddha et déposent en guise d’offrandes des fruits et des fleurs devant les différents autels. Puis, sous prétexte de purification, les laotiens descendent dans la rue et s’aspergent d’eau.

Festivals en Mai & Juin

• Boun Visakha Bouça/Boukha
Il s’agit de la commémoration simultanée de la naissance, de l’illumination et de la mort du Bouddha, qui tombe le 15e jour du 6eme mois lunaire. A cette occasion, les Laotiens chantent et organisent des processions et descentes aux flambeaux autour des Vat.

• Boun Bang Fay :
La fête des fusées est une fête profane de la fécondité et de l’appel à la pluie, mais aussi une fête bouddhiste. Elle est l’occasion d’un véritable engouement populaire qui s’accompagne de musique, de danses, de processions et se termine par des lancers de fusées en bambou rempli de poudre, censés venir titiller les nuages et déclencher la saison des pluies qui apportera l’eau nécessaire aux rizières. Dans certains endroits, les hommes se noircissent le visage à la suie, tandis que les femmes portent des lunettes de soleil et des phallus en bois pour imiter les hommes.
Cette fête a lieu dans les villages et villes du pays, surtout dans la plaine de Vientiane et dans le Sud.

• La fête internationale du travail :
Cette fête, qui a lieu le 1er mai, est également un jour férié.

• Boun Seng Khong :
Lors de cette fête sont organisés des concours de tambours dans les campagnes.

Festivals en Juillet

• Bun Khao Phansa (Entrée du carême bouddhique.)
C’est le début de la traditionnelle « retraite des pluies » de trois mois.

Elle marque le début du retrait des moines dans leurs temples, et cela pour une durée de trois mois. C’est pendant cette période que les hommes qui désirent faire leur retraite demandent à se faire ordonner.

Avant le début du carême, les fidèles se réunissent par quartier pour préparer les cierges. Un concours est alors organisé dans un lieu déterminé, où l’on tire au sort le nom de la pagode à laquelle seront offerts les plus beaux. Puis une procession se déroule dans les rues de la ville pour se rendre dans les temples. Les deux premiers jours, les religieux se confessent à leurs supérieurs hiérarchiques. Ensuite, pendant toute la durée du carême, ils observent strictement les: règles prescrites par la religion qui, notamment, leur interdit de passer la nuit hors des pagodes.

• Hokhao Padapdin et Hokhao Slak:
La fête des morts est célébrée deux fois dans l’année, le quatorzième jour de la lune décroissante du neuvième mois (août) et à la pleine lune du dixième mois (septembre).
La première, « Hokhao padapdin », peut être considérée comme la mi-carême bouddhique. Les bonzes reçoivent solennellement l’aumône des fidèles. Ce jour-là, le roi des enfers permet aux damnés de revenir sur la terre pour recueillir une part des mérites dédiés par leurs parents.

La deuxième,  » Hokhao slâk », se déroule d’après un cérémonial semblable.

Festivals en Septembre

• Fête des eaux
Cette fête marque la fin de la saison des pluies et le moment ou les eaux regagnent leur lit. Il a principalement lieu à Luang Prabang et à Vientiane, mais aussi un peu partout, et donne lieu à des courses de pirogues.

Festivals en Octobre

• Ok Phansa (Sortie du carême bouddhique )

Cette fête symbolise la « sortie du carême ». C’est donc une fête qui est célébrée à la fin de la saison des pluies. Pendant le temps d’abstinence, d’une durée de trois mois, les bonzes ayant passé tout leur temps ensemble dans une même pagode ont pu se blesser entre eux. Ainsi, le jour de la fin du carême, avant de se séparer, ils organisent une assemblée au cours de laquelle ils récitent la formule du | a pavârana  » durant laquelle ils cherchent à se pardonner leurs fautes. La réconciliation ainsi faite, ils se séparent pour rentrer chacun dans sa pagode et les moines ont à nouveau le droit de quitter les monastères pour voyager. A l’occasion de la fête de fin du carême, les fidèles portent des offrandes dans les monastères. Tous les lieux sacrés et même les maisons particulières sont illuminés. Le soir des centaines de petits radeaux chargés d’offrandes et éclairés d’une bougie sont léchés sur le fleuve. A la fin de la retraite des pluies,

• Boun Souang Heua/Bun Nam, (Course de pirogues)

Cette fête est célébrée dans les villes situées en bordure des fleuves, comme Vientiane, Luang Prabang et Savannakhet, où sont organisées des courses de pirogues. Elle a lieu le lendemain de l’Ok Phansa et marque donc la fin de la saison des pluies et le moment où les eaux regagnent leur lit.

 

Festivals en Novembre

• Boun That Louang (pleine lune)
Les festivités commencent au Vat Si Muang pour s’achever, une semaine plus tard, par une retraite aux flambeaux autour du Pha That Luang de Vientiane. La population rend hommage à la relique du Bouddha enfermée dans le grand reliquaire.

Le premier jour de la fête, des centaines de moines se rassemblent très tôt le matin pour recevoir les offrandes des fidèles. Une quête des bonzes solennelle a lieu dans l’enceinte du sanctuaire, où sont déposées des constructions florales. Cette fête occasionne de multiples activités, telles que des jeux de Ti Khi (jeu de mail rituel), des courses de petits chevaux, des stands musicaux, jeux d’adresse, feux d’artifices…

Au même moment, dans tout le pays, chaque région organise la fête de That local.

Cette fête marque également la fin de saison de récolte de riz.

Festivals en Décembre

• La fête nationale lao :
Cette fête se déroule le 2 décembre.
Elle commémore la révolution de 1975 sur la monarchie et donne lieu à plusieurs cérémonies formelles, donnant lieu à de nombreux défilés et discours. Le drapeau national et le drapeau communiste avec la faucille et le marteau sont présents dans le pays entier.

• Boun Pha Vet:
Durant cette fête on commémore l’une des incarnations du Bouddha en ordonnant des moines. Elle est l’occasion de nombreuses réceptions en famille et dans les pagodes.
Il est possible qu’elle s’étende sur le mois de janvier.